Ce soir on se masturbe. Oui, et ensemble ! Le blog de Cunégonde

Passage du DésirLe blogLe 27 avril 2017
Ce soir on se masturbe. Oui, et ensemble !

La masturbation, ce douloureux problème ! C'est sans doute l'activité sexuelle la plus universellement répandue. Les résultats des multiples sondages portant sur la sexualité des Français et des Françaises sont généralement convergents : plus de 90 % des hommes se masturbent et plus de 80 % des femmes en font autant. Et pourtant cette activité délicieuse reste décriée, honteuse, inavouable.

Il faut encore rappeler ici les vertus de la masturbation en général. Cela fait plaisir, ce qui est déjà énorme, mais pas uniquement. La masturbation reste à ce jour la meilleure école pour la découverte de son corps et de son aptitude au plaisir. Se masturber, seul dans sa chambre ou dans la salle de bain, est déjà une source évidente de satisfaction, se masturber ensemble devient une activité particulièrement attractive…

Quel intérêt ?

Vous masturber en présence de votre petit mari ou de votre petite femme présente un double ou triple intérêt : vous vous faites plaisir – ça va finir par se savoir –, vous offrez un spectacle particulièrement excitant à votre partenaire, en particulier s'il fait de même, et surtout vous vous donnez mutuellement une petite leçon de choses illustrée par l'exemple.

Madame…

Savez-vous véritablement, chère Madame, ce qui fait plaisir à votre petit mari. Vous l'avez sans doute « branlé » cent fois – d'ailleurs le mot vous gêne un peu, vous préféreriez qu'on dise « caressé » –, mais au bout d'un moment le verbe aussi grossier soit-il est encore celui qui décrit le plus précisément le geste. Vous l'avez branlé donc, mais savez-vous que la masturbation masculine est un art plus délicat qu'elle n'en a l'air. Elle implique des préalables, des préliminaires, on ne se jette pas sur la bête comme sur un ustensile de cuisine. On doit commencer avec douceur par des frôlements, flatter au passage les testicules, et surtout découvrir une partie de l'anatomie masculine que les filles ont tendance à négliger ou à malmener : le frein. C'est cette petite portion de peau extrêmement sensible qui sépare le gland de la hampe tout en étant solidaire de celle-ci par une portion de chair plus ferme dans l'axe du pénis. Une femme qui sait caresser un homme en jouant sur cette partie précise de son anatomie détient le Graal. Apprendre à masturber un garçon passe par le bon usage des va-et-vient qui recouvrent ou distendent cette petite portion de peau sensible.

Et puis viendra l'instant de calotter, décalotter, calotter, décalotter… C'est lui qui vous montrera le geste parfait, vous vous installerez bien gentiment, allongée entre ses jambes, les yeux rivés sur ce qu'il se fait, à moins que vous préfériez le regarder droit dans les yeux quand son sperme jaillira…

Monsieur…

Et vous, cher ami, vu votre immense expérience des filles, vous savez évidemment comment elles préfèrent qu'on les caresse. Mais regardez tout de même. Votre épouse, d'abord intimidée, va se caresser la poitrine, puis plus précisément les mamelons, tout en se caressant également l'intérieur des cuisses sans toucher encore à son sexe – vous y seriez déjà depuis longtemps vous, et vous auriez tort ! Mais regardez encore, bien installé entre ses cuisses, ne perdant pas une miette du spectacle. Votre femme aimée vient de se caresser plus précisément, effleurant le sillon de ses grandes lèvres, les ouvrant délicatement, un peu plus à chaque passage. Il faudra encore bien du temps pour que son doigt ne laboure plus directement le sillon de son sexe déjà humide, et elle n'a toujours pas touché son clitoris – sur lequel vous vous seriez rué, au nom du fait que vous faites partie des hommes qui savent déjà que les femmes en ont un ! Elle ne le touche toujours pas, et pourtant il darde, rouge et prenant doucement son volume maximum, alors enfin, elle le frôle…

Vous en prendrez de la graine!

… Et pourquoi faire ça lorsqu'on est mariés ?

Mais parce que c'est encore l'une des plus belles manières de découvrir le corps de l'autre !

Personne mieux que votre mari ne connaît son corps… et personne mieux que votre femme ne pourra vous en faire découvrir les mystères. Vous allez sans doute passer de nombreuses années en compagnie de cet homme ou de cette femme, vous allez jouer avec… Autant savoir quelle sera la meilleure manière de procéder. D'autant que la masturbation pourra vite faire partie intégrante de vos jeux, vous masturber mutuellement, face à face comme dans une sorte de défi, de combat singulier, le premier qui jouit… Et puis aujourd'hui les sextoys pour garçons arrivent sur le marché – des sortes de tubes vibrants dont l'intérieur a la prétention d'avoir la douceur d'un sexe féminin – et vous pourrez bientôt vous aussi Monsieur connaître les joies de l'amour assisté par bidule vibreur, et ce sera bien plus drôle en bonne compagnie de votre épouse s'amusant avec son canard ou son rabbit.

Mais faut-il pour autant faire de cette activité privée un jeu auquel vous ne vous livrerez plus qu'ensemble ? Bien sûr que non ! Chacun d'entre vous a droit à son espace privé de liberté, la masturbation y a sa place, elle aide à se détendre, à se libérer des tensions, pourquoi faudrait-il s'en priver.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin que nous puissions vous proposer des services, des offres et publicitiés adaptés à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez ici. Pour en savoir plus sur ces traceurs et le traitement de vos données personnelles, consultez notre politique de confidentialité.

0