03 28 80 03 99
Passage du désir : Sex toys et cadeaux coquins pour le couple
WidgetAvisVerifies
Livraison 48H gratuite
dès 69€ d'achat
Nom
{{{name}}}
Catégories
{{{name}}}
Marques
{{{name}}}
Produits
{{{name}}}
{{attributes.Price}}€
{{#attributes.prixBarre}}
au lieu de {{attributes.prixBarre}}€
{{/attributes.prixBarre}} {{#attributes.percentPromo}}
-{{attributes.percentPromo}}%
{{/attributes.percentPromo}}
{{#attributes.Subtitle}}
{{attributes.Subtitle}}
{{/attributes.Subtitle}}

Comment stimuler le clitoris

Le clitoris est le siège du plaisir, la zone la plus érogène de l'anatomie féminine. Il est exclusivement dédié à la jouissance, c'est là sa seule fonction. Il est d'ailleurs couramment surnommé « bouton de plaisir ». S'il a été découvert en 1559 par le chirurgien italien Realdo Colombo, son anatomie précise n'est découverte que tardivement, il y a 20 ans seulement. En effet, ce qui est souvent qualifié de clitoris ne représente en fait que le gland du clitoris, soit la partie émergée d'un grand iceberg, puisqu'il est aujourd'hui avéré que le clitoris a des ramifications internes, appelées bras, jambes, corps caverneux, piliers…ou encore racines. D'une longueur d'environ 10 cm, elles enfourchent le vagin. Le gland du clitoris, quant à lui, mesurerait de 1 à 2 cm, soit 1/5 du volume total du clitoris.

L'orgasme clitoridien est facilement accessible par la partie émergée du clitoris, c'est-à-dire le gland, qui est recouvert d'un capuchon également appelé prépuce, comme chez les hommes. Lors de la stimulation, le clitoris entre en érection, se gorgeant comme un petit pénis.

Y-a-t-il plusieurs types d'orgasmes ?

Il est communément reconnu qu'il existerait un orgasme clitoridien et vaginal, et qu'ils seraient différents. On parle même de femme « clitoridienne » ou « vaginale ». Ce n'est pas juste à proprement parler. En effet, la stimulation interne du vagin, qui possède, il est vrai, de nombreuses terminaisons nerveuses également sources de plaisir, va venir stimuler les racines du clitoris, favorisant la montée de l'orgasme. Le plaisir vaginal est en fait, lui aussi, clitoridien. Mais la double stimulation du clitoris va générer un orgasme différent, plus profond. L'enquête de l'Ifop sur l'orgasme féminin de 2014 révèle que 78% des sondées déclarent atteindre facilement l'orgasme lors de la pénétration lorsque celle-ci s'accompagne d'une stimulation du clitoris.

Où situer le clitoris ?

Le clitoris est le siège de la jouissance féminine. Mais celui-ci reste mystérieux pour certains, qui peinent à le localiser, et qui passent donc à côté de son potentiel orgasmique. Certaines femmes elles-mêmes manquent d'information à ce sujet. Lorsque l'on parle de situer le clitoris, c'est en fait la partie émergée, c'est-à-dire le gland du clitoris, que l'on tente de localiser. Il se trouve tout simplement au sommet des petites lèvres, camouflé sous le capuchon, qu'il suffit de soulever délicatement vers le haut pour le découvrir. Avant toute stimulation, seule ou à deux, avec un sextoy ou dans le cadre d'un rapport sexuel classique, il est indiqué de procéder à des préliminaires. Des caresses sur les seins, le corps, le pubis sont particulièrement appropriées afin de faire monter l'excitation.

Pour de plus amples informations à ce sujet, découvrez notre page conseils dédiée à l'anatomie et à comment bien situer le clitoris.

Le clitoris apprécie une approche en douceur : il faut le réveiller lentement. Se ruer sur lui avec frénésie est bien souvent une erreur, source de désagréments. Rappelons que le clitoris est naturellement propice au plaisir, mais également à la douleur. Pour débuter, une stimulation manuelle circulaire autour du clitoris peut être la bienvenue, mais pas directe. Rapidement, le clitoris va entrer en érection et se gonfler, à l'instar du pénis.Il peut alors être approché digitalement, d'abord à travers le capuchon.

Ses milliers de terminaisons nerveuses –il y en aurait environ 8 000- vont alors commencer de se réveiller et de s'activer.La stimulation va déclencher une lubrification naturelle, appelée sécrétion vaginale ou cyprine, due aux glandes de Bartholin. Celle-ci va permettre une augmentation des sensations. Si la sécrétion naturelle s'avérait insuffisante, ne pas hésiter à utiliser un lubrifiant à base d'eau.

Par quelle technique précise stimuler le clitoris pour atteindre l'orgasme ?

La stimulation par la masturbation du clitoris peut se faire de nombreuses manières : chaque femme possède sa ou ses méthodes préférées. Voici différentes méthodes utilisées ; toutes ont fait leurs preuves, pas forcément, vous l'aurez compris, sur les mêmes femmes. Il faut expérimenter pour définir quelle technique est la plus appropriée, la plus satisfaisante.

Le frottement répété

Un frottement sur une matière douce (drap, coussin) peut faire survenir l'orgasme. Cette technique qui n'utilise pas les mains est souvent découverte naturellement, un peu par hasard, durant l'enfance ou l'adolescence. Elle est parfois abandonnée lors de la découverte d'autres techniques. Ou rester, au contraire, une technique privilégiée.

La stimulation manuelle

Là, de nombreuses variantes existent, à chacune de trouver le mouvement de prédilection, celui qui fait le plus monter l'excitation jusqu'à l'orgasme. Certaines femmes obtiennent les sensations recherchées en formant des 8 autour du clitoris, avec un doigt ou deux tendus (bien souvent l'index et le majeur). La variante en rond s'avère également très efficace, en effectuant des mouvements circulaires.

Le « V » est également une technique qui a fait ses preuves : il s'agit ici d'écarter l'index et le majeur, de les placer respectivement de part et d'autre du clitoris, puis d'effectuer un mouvement de bas en haut, en allant jusqu'à solliciter le clitoris de manière plus direct de temps à autre, ou sur le capuchon. Certaines femmes atteignent l'orgasme grâce à un tapotement rapide et régulier du plat de la main.

L'orgasme lié à la stimulation du clitoris peut s'obtenir seule, ou être dispensée par un partenaire, qui peut alors procéder à une double stimulation manuelle : la position assise est la plus adaptée, au bord du lit par exemple. L'homme peut alors introduire index et majeur (préalablement lubrifiés) dans le vagin et opérer des mouvements de va-et-vient (à la manière du geste « viens-ici »). Simultanément, le pouce, quant à lui, peut décrire des cercles autour du capuchon. Une technique redoutablement efficace.

Le cunnilingus

La langue est un accessoire de choix pour procurer un orgasme clitoridien à sa partenaire. Sa chaleur, sa texture douce, et humide font des merveilles sur cette zone, à condition de procéder de manière adéquate. Comme pour la stimulation manuelle, ne pas aller droit au but sur le gland, même si la langue est plus douce que les doigts et naturellement lubrifiée. Il convient d'attendre la montée de l'excitation pour s'y concentrer précisément. Embrasser la vulve dans son entier est un bon début. Ne pas hésiter à varier les caresses buccales à l'envie, en utilisant les lèvres et la langue.

Ensuite, diverses approches sont envisageables, c'est au partenaire de déterminer celle qui porte le plus ses fruits. De manière générale, une fois une technique adoptée, il faut s'y tenir et adopter un rythme régulier, doux et sensuel, jusqu'à l'obtention du but rechercher : l'extase.

Il est possible de lécher de bas en haut, comme une glace qu'on lèche alors qu'elle fond trop vite. L'action de lécher vers le haut a pour effet de mettre le gland à nu. S'il s'avère trop sensible, inverser le sens. Comme pour la masturbation manuelle, le mouvement circulaire produit souvent l'effet escompté. Tapoter frontalement le clitoris avec le bout de la langue, comme si on le boxait, provoque également de bons résultats. La technique d'aspiration, si elle ne fait pas l'unanimité, peut être tentée. Il convient de s'y livrer avec douceur, pour s'assurer des réactions produites.

La pression de l'eau

C'est un grand classique : le fameux pommeau de douche. Il suffit d'utiliser la pression du jet comme mode de stimulation du clitoris, en choisissant la bonne température et la puissance adéquate pour optimiser les sensations, et laisser monter le plaisir.

Masturber le clitoris à l'aide d'un sextoy

Diverses options sont possibles, de nombreux sextoys ont en effet vocation à faire vibrer le clitoris, avec des profils assez variés. Petit tour d'horizon. Le vibromasseur est une possibilité assez évidente. Il s'agit d'un objet vibrant à mettre en contact avec la zone clitoridienne. Le fameux canard en est l'exemple le plus connu. De nombreux galets clitoridiens existent également, dans des textures douces. Ce sont généralement des sextoys au format plutôt réduit, aisés à emmener partout. Mais certains peuvent révéler une puissance de vibration insoupçonnée !

Une nouvelle génération de stimulateurs clitoridiens a vu le jour il y a quelques années, il s'agit des stimulateurs sans contact, ou « à aspiration », qui ont déclenché une véritable révolution dans le domaine du plaisir féminin. Petits bijoux de technologie, ils possèdent une sorte de bouche creuse qui vient se placer autour du clitoris, formant un tunnel où sont envoyées des ondes de pression qui viennent stimuler de manière très spécifique et intense le clitoris. Les modèles emblématiques sont le Womanizer Premium et le Sona 2 de Lelo. Cette technologie offre des sensations et des possibilités orgasmiques totalement inédites. L'effet de succion procure des sensations puissantes qui mènent rapidement à un orgasme intense. L'intérêt de cette technologie réside dans le fait que ces sextoys stimulent fortement le gland du clitoris, mais sans l'irriter, puisque cette technologie évite le contact avec le gland du clitoris, qui sature souvent lors d'une sollicitation trop appuyée. Avec le Womanizer, la stimulation peut atteindre des sommets jusque-là insoupçonnés. Par ailleurs, l'action du Womanizer ne se limite pas au clitoris : les ondes de pression se propagent dans l'intégralité du clitoris, soit dans toute sa structure interne, tandis que les vibrations des stimulateurs classiques se concentrent sur le seul gland du clitoris, offrant ainsi un plaisir réel, mais finalement limité par rapport à la jouissance proposée par un stimulateur sans contact, appelé aussi « à aspiration ».

womanizer-premium-noir
Womanizer Premium, le meilleur sextoy pour stimuler le clitoris.

Certains sextoys, de forme phallique, proposent une double stimulation du clitoris, externe et interne. Ce sont les sextoys couramment appelés « rabbits ». Outre le corps du sextoy, à insérer dans le vagin, une petite branche supplémentaire vient se positionner sur le clitoris, faisant profiter ce dernier des vibrations.

Découvrez tous les sextoys clitoridiens de Passage du Désir !

La stimulation interne

Comme vu plus haut, le clitoris dispose de ramifications appelées racines aux multiples terminaisons nerveuses qui peuvent être stimulées de l'intérieur, soit vaginalement. Par le biais d'un pénis ou d'un sextoy de forme phallique. Ici notamment, la stimulation du point G est tout à fait efficace. Cette zone n'existe pas à proprement parler, il s'agit du complexe utéro-clito-vaginal, zone où convergent racines du clitoris, face intérieure du vagin et urètre. Cette zone se situe à environ 5 cm de l'entrée du vagin, sur la face antérieure de ce dernier.

Certaines positions sont favorables à la double stimulation du clitoris, interne et externe. La position du missionnaire, la plus classique, en est un bon exemple : l'os du pubis du partenaire, lors des va-et-vient, va effectuer une friction du clitoris. Autre option : la femme, assise sur l'homme, en position assise lui aussi, va plaquer son clitoris sur le corps de son partenaire, et déterminer elle-même la cadence et l'intensité des mouvements…orgasme assuré.

Le clitoris après l'orgasme

Certaines femmes, une fois l'orgasme survenu, ne tolèrent plus aucune sollicitation de leur clitoris. En général, si c'est le cas, elle le fera sentir spontanément d'elle-même. Des caresses sur le corps, de la tendresse sont alors généralement bienvenues.

D'autres, au contraire, une fois la première salve orgasmique atteinte, peuvent jouir une seconde fois. Reprendre alors les caresses très doucement, laisser le plaisir s'intensifier à nouveau vers une deuxième explosion. Par ailleurs, sans aller jusqu'à un deuxième orgasme, certaines femmes apprécient un maintien ralenti de la stimulation clitoridienne pour accompagner leur descente d'orgasme.

Article rédigé le 5 Décembre 2019 par Violette, experte sexualité chez Passage du Désir.

Ligne Conseil du lundi au samedi de 12h à 19h

Vous cherchez à joindre le SAV ? 09 67 00 42 06 du lundi au vendredi de 9h30 à 13h et de 14h30 à 16h30