Image Alt
 • Bien-être sexuel  • Couple, sexualité et cycle menstruel

Couple, sexualité et cycle menstruel

Quels sont les impacts de notre cycle menstruel sur notre sexualité ?

 

Notre corps et notre humeur sont rythmés par les changements hormonaux tout au long du mois, tout au long de notre vie. Cela impacte notre sexualité, et pas qu’un peu !

 

Vous avez l’impression d’être chaud.e comme la braise à certaines périodes, et cela tous les mois ? C’est normal ! Et si à d’autres moments votre libido est aux abonnées absentes, c’est aussi normal ! On décrypte tout cela ici aujourd’hui : quels sont les impacts des changements hormonaux du cycle menstruel sur notre sexualité ? Comment vivre tous ces changements au mieux, dans notre quotidien et dans notre couple ?

 

Suivez le guide !

 

Pour commencer, sachez qu’un cycle dure en moyenne entre 21 et 31 jours, même si certains peuvent être plus ou moins longs. Il se compose de trois phases : la phase folliculaire, l’ovulation et la phase lutéale. A chaque phase son hormone et ses effets bien spécifiques. Je vais essayer de vous donner les clés pour comprendre votre cycle et bien appréhender votre sexualité dans chacune de ses phases. 

 

Première partie : renouvellement et sérénité pour la phase folliculaire

 

A partir du premier jour des règles et pendant plus ou moins 14 jours, notre cycle est dans sa phase folliculaire. 

Après la difficile période du SPM (syndrome prémenstruel – on y reviendra plus tard), et en dehors des crampes menstruelles, la phase folliculaire peut être vécue comme une période de soulagement. En cause : l’augmentation des hormones LH et FSH qui stimulent la production d’œstrogène (une hormone sexuelle primaire).

Cette augmentation d’œstrogène augmenterait notre intuition et notre imagination et nous rendrait plus serein.e et propice à l’introspection.

Sexuellement, c’est le moment parfait pour se faire plaisir et prendre soin de soi en solitaire. Profitez de cette période pour vous faire du bien. D’autant plus que si vous êtes sujet.es aux crampes menstruelles, la masturbation est un excellent moyen pour calmer la douleur. 

Couplée à de l’eau chaude (dans un bain par exemple) la masturbation va détendre cette zone et vous aider à faire passer les douleurs menstruelles.

A la fin de ce cycle, la montée de testostérone et d’œstrogène vous redonne un coup de fouet et une énergie physique et mentale à toute épreuve. 

 

Deuxième phase: ambiance caliente pour l’ovulation

 

 

Vous voilà dans votre phase d’ovulation. Niveau hormonal, que se passe-t-il ? Les taux de LH et d’œstrogène sont au max, et c’est une bonne nouvelle ! L’œstrogène augmente la qualité des récepteurs de sérotonines, l’hormone du bonheur et fait grimper le désir sexuel. Cette hormone nous rendrait aussi plus sociable et donc plus enclin.e à séduire.

Si la moindre stimulation visuelle ou tactile vous fait grimper aux rideaux, pas de doute, vous êtes sûrement en période d’ovulation. En général, on sent cette période arriver de loin. On se sent sexy et notre libido disparue plus tôt revient au galop. Pourquoi ce regain soudain de désir ? Eh bien tout simplement car le corps est en période féconde et il met toutes les cartes de son côté pour pouvoir se reproduire (ce petit malin). On profite donc de cette période pour se faire plaisir, et réaliser ses fantasmes avec son.sa partenaire !

Attention cependant, cette hausse de libido n’est pas vraie pour tout le monde. Premièrement car il n’y a pas de généralités en termes de sexualité et ensuite car il y a un facteur psychologique à prendre en compte. Chez certaines personnes, le fait de se savoir en période de fertilité va altérer le désir sexuel. En cause :  la peur de tomber enceinte. Ces personnes vont, à l’inverse, voir leur désir augmenter pendant leurs règles, lorsque leur fertilité est au plus bas. Comme quoi, les hormones ne font pas tout !

 

Troisième phase : coup de frein et SPM pour la phase lutéale

 

Du lendemain de l’ovulation jusqu’au premier jour des prochaines règles, c’est la phase lutéale. Cette phase de plus ou moins 14 jours peut être divisée en deux parties : les quelques  jours suivant l’ovulation et ceux précédant les menstruations. 

 

Après l’ovulation, la  progestérone monte en flèche. Cette hormone qui apaise, calme et va faire redescendre la libido. C’est donc une période propice à la relaxation et au recentrage sur soi-même. Pourquoi ne pas profiter de cette phase pour essayer le sexe tantrique, ce mélange de méditation et sexe ? Conjointement, l’œstrogène et la testostérone vont baisser, ce qui donne l’impression de tourner au ralenti.  

Vient ensuite la phase prémenstruelle et avec elle, son lot de désagréments. Pendant cette période, nombreuses sont les personnes souffrant de fortes douleurs dans les seins, le dos ou le ventre, parfois jusque dans les jambes. L’humeur non plus n’est pas au beau fixe. Cela peut même aller jusqu’à vivre une réelle dépression pendant cette période. La faute à l’œstrogène, la testostérone et la progestérone sont au plus bas et affectent les récepteurs de sérotonine (l’hormone du bonheur). Si vous être en couple, c’est la bonne période pour se faire chouchouter par sa moitié : bains moussants, massages relaxants et recettes réconfortantes, vous le méritez bien !

 Même si beaucoup de personne n’ont pas la tête à faire des galipettes à ce moment là de leur cycle, d’autres utilisent le sexe comme un anti-douleur, pour calmer les crampes et recevoir un petit shot d’ocytocine. De plus, chez certaines personnes, l’épaississement de l’endomètre viendrait stimuler les terminaisons nerveuses et rendrait cette zone plus sensible au plaisir. 

Une fois cette phase terminée, c’est reparti pour un tour : direction la phase folliculaire et ainsi de suite !

 

Même si toutes ces hormones influent sur notre libido, cela ne reste qu’un des trèès nombreux facteurs impactant notre sexualité ! Il va de soi que l’on peut être au top de son excitation pendant la phase prémenstruelle et ne pas ressentir de désir sexuel même pendant l’ovulation, ou ne jamais ressentir d’excitation du tout, ou en ressentir tout le temps ! 

J’espère que cet article vous aura aidé à comprendre le lien entre votre cycle et votre sexualité et que j’aurais pu répondre à certaines de vos interrogations ! 

 

A bientôt 💜

Salut, moi c'est Sophie ! J'écris des articles pour Passage du Désir en espérant pouvoir répondre aux questions que vous pouvez bien vous poser sur la sexualité !