Image Alt
 • Guides pratiques  • Le polyamour

Le polyamour

 

 

“Poly” vient du Grec “polus” qui signifie nombreux, et amour.. Je voudrais bien vous le traduire mais vous le savez “c’est indescriptible, iel a un truc en plus..”, ça ne se discute pas. 

Nombreux amours… Ok, le concept a l’air simple mais est-ce qu’on parle plutôt polygamie ? ou alors c’est un harem ? une orgie peut-être ? Allez Jamie, explique-nous ce que c’est ! 

 

Le polyamour ? Késako ? 

 

Notre ami le Larousse nous décrit le polyamour comme le “fait de vivre une relation intime (amoureuse et/ou sexuelle) durable avec plusieurs partenaires en parallèle, de manière consensuelle, franche et assumée”.

 

Les idées reçues sur le polyamour

 

L’image que l’on se fait d’une relation amoureuse est aujourd’hui liée au couple, mais de la même manière qu’aucun couple ne se ressemble, pourquoi n’y aurait-il pas d’autres manières d’aimer qu’un duo qui se promet fidélité ? 

 

Mais comme l’inconnu fait toujours un peu peur, on cherche souvent à trouver une explication logique quand on ne connaît pas ! 

Wait a minute.. Dans les émotions et les ressentis, il n’y a rien de logique, je t’aime parce tu mets des paillettes dans ma vie Kevin.. C’est tout !

 

Allez, let’s go pour un petit passage en revue des fausses idées que l’on peut se faire sur le polyamour :

 

  • “On ne peut pas aimer plusieurs personnes, c’est forcément une question de sexe”

 

Que nenni.. Vous n’aimez pas votre partenaire uniquement pour les parties de jambes en l’air intergalactiques qu’iel vous offre. Vous l’aimez pour tout un tas de raisons : iel fait les meilleures pastas de la Terre, c’est un·e champion·ne de la joke dont vous avez du mal à vous remettre, ses bisous dans le cou sont divins.. Pour le polyamour c’est la même chose. La sexualité fait partie de l’équation mais ça ne se résume pas qu’à ça !  

 

  • “C’est le bon plan pour ne pas avoir à s’engager”

 

S’engager pour Monsieur·Madame tout le monde c’est souvent être loyal à son partenaire en allant pas voir si l’herbe est plus verte chez le.la voisin.e . Mais est-ce que l’engagement ce ne serait pas plutôt être là au quotidien ? Soutenir émotionnellement son·sa partenaire ? L’aider à s’épanouir en toutes circonstances ? 

Et ça, on peut le faire à deux, à six ou à dix.. Bon au bout d’un moment ça devient peut-être un poil complexe de bichonner tout le monde sans faire de jaloux, mais vous avez compris le concept. Exclusivité et engagement ne signifient pas la même chose !

 

  • “Aimer plusieurs personnes avec la même intensité c’est impossible”

 

Donc si j’ai plusieurs enfants, j’aimerai forcément plus Jérémy que Zoé ? Non, vous n’avez pas un quota d’amour à distribuer et partager équitablement, ça se fait naturellement ! Les affinités et les points de connexion avec les autres peuvent varier d’une personne à l’autre, mais on les aime, et c’est inquantifiable. 

 

  • “Oui donc c’est une relation libre en fait”

 

Une relation libre c’est un consentement sur le fait de s’autoriser mutuellement à avoir d’autres partenaires. Ça inclut une notion de non-exclusivité, qui n’est pas forcément valable dans toutes les relations polyamoureuses ! Certains ont besoin d’un “cadre” qui autorise la jolie troupe d’amoureux à s’aimer à plusieurs sans nécessairement être ouverts à l’idée d’inclure d’autres personnes dans le schéma. 

 

“Je t’aime, mais tu es libre d’aimer n’importe qui d’autre aussi”

 

Tiens, en parlant de consentement.. C’est la base d’une relation polyamoureuse saine, comme n’importe quelle autre forme de relation d’ailleurs. Pour que les choses puissent se construire sur des bases solides, et pour ne heurter la sensibilité de personne, THE règle à ne pas manquer est de se mettre d’accord sur les limites de chacun. Qu’est-ce que l’on s’autorise à faire et qu’est-ce qui serait trop dur à supporter ? 

 

Il faut être certain·e d’avoir bien compris et accepté tout ce qu’implique ce style de relation avant de donner son accord pour ne pas finir avec un petit cœur en miettes parce que finalement “ce n’était pas ce que je voulais”.. Prendre le temps de se parler c’est vraiment, vraiment important. La communication avant tout baby ! 

 

Pour aller plus loin !

 

Et si on laissait la parole aux principaux concernés ? Non pas que je vous raconte une jolie histoire sortie de nulle part depuis le début de cet article, mais.. I must confess, je ne suis pas polyamoureuse. Rendons donc à César ce qui appartient à César..

 

Je vous invite à jeter un œil au témoignage d’Asaf Avidan, célèbre polyamoureux qui parle de cette forme de love avec beaucoup de tendresse ! 

 

Peu importe votre conception de l’amour, vivez le, et vivez le à fond ‘cause one day we’ll be old*’  comme il le dit si bien dans une de ses chansons. 

*Parce qu’un jour nous serons vieux

 

Hello, moi c'est Céline ! Je suis créatrice de contenus pour Passage du Désir, et je vous partagerai au fil de l'eau une multitude de tips pour pimenter vos moments à deux ou en solo et vous guider vers une sexualité épanouie. 💜

Content Manager